Comment vérifier la conformité d’un masque ffp2 ?

masque pff2

Pour mieux se protéger de la Covid-19, les masques médicaux utilisés doivent se conformer aux normes et réglementations en France. Des conditions de filtration et de respirabilité sont exigées. Ceux de types FFP se traduisent en français comme Pièce Faciale Filtrante. Ce sont des dispositifs qui recouvrent une partie du visage, allant du nez jusqu’au menton du porteur. Si auparavant, le port des masques FFP2 était réservé au personnel médical, aujourd’hui, le grand public peut s’en procurer. Nul besoin d’ordonnance, vous pourrez en acheter directement à la pharmacie. Vigilance face aux revendeurs qui les proposent à bas prix ou ceux vendus par unité sans boîte. Certains d’entre eux n’ont pas l’homologation requise. L’utilisation des masques chirurgicaux peut protéger si celui-ci est conforme. Voici un guide pour vérifier les performances du masque chirurgical de type FFP2.

La certification CE

Les matériaux de protection sont vendus en masse pour permettre à chaque personne de respecter les gestes barrières. Deviner la qualité de chaque masque acheté n’est pas souvent à la portée de tous. Alors, comment ça marche la certification ? Pour faire simple, vous pourrez vérifier la certification CE. Vigilance, si la protection provient de Chine, les notices ne seront pas forcément écrites en français. En revanche, ce marquage CE sera toujours affiché même si certains ont été fabriqués en dehors de l’Europe. Pour vérifier sa fiabilité, vous pourrez voir le nom du fabricant ou bien celui du fournisseur.

La norme EN149+A1 :2009

Auparavant, les professionnels de la santé ne se servaient des masques que pour se protéger des maladies au travail. Avec la situation pandémique actuelle, toutes les entreprises peuvent en commercialiser.

Les masques de type FFP2 suivaient la norme EN149 : 2001, mais une reforme a été mise en place depuis 2009. Ce qui fait qu’aujourd’hui, la certification est EN149+A1 :2009. Ici, il s’agit d’une référence dans sa fabrication pour garantir sa qualité et son efficacité. Les masques de type FFP2 offrent une protection de niveau 2. Si le vôtre porte cet indice, c’est que vous ne risquez rien dans son usage.  

Vous trouverez sur son emballage les informations sur l’organisme de santé évacuateur par exemple l’AFNOR qui a délivré le certificat EN149+A1 : 2009.

Les exigences techniques

Pour que ces protections soient conformes, ils doivent avoir subi des essais techniques. Aux termes de ces tests, leurs caractéristiques se résument comme suit :

  • Les masques FFP2 résistent aux nettoyages, aux désinfections et même aux flammes.
  •  Leurs taux de protection à l’égard des contaminations aériennes sont solides et leur taux de fuite est moindre.
  • Le confort et la sécurité de l’utilisateur sont assurés à l’aide des lanières élastiques qui s’adaptent à leurs visages.
  • La mention NR écrite pour informer si le masque est non Réutilisable et R réutilisables dans le cas inverse.
  • Le délai de stockage est inscrit noir sur blanc sur l’emballage.
A lire aussi :  Comment choisir la mutuelle adaptée à vos besoins ?

Cet emballage doit aussi inviter le porteur à lire l’intégralité de la notice.

Les conditions de respirabilité

La résistance respiratoire du masque doit respecter la condition maximale fixée à 4 millibars. Cela pour réduire les risques de contaminations liées à l’air et éventuellement, optimiser ses performances. Ainsi, son utilisateur pourra respirer en toute sérénité.

Le taux de pénétration

Les masques FFP2 sont appelés aussi antipollution. Ils protègent contre les poussières, les petites particules, les gouttelettes, et même les aérosols. En gros, les attaques qui se transmettent par voie aérienne. C’est une protection capable de neutraliser plus de 98 % des menaces aérosols. De plus, les modèles avec valve respiratoire offrent une protection supplémentaire, surtout à l’intérieur. Donc, il y aura moins de particules absorbées.

La date de péremption

Vos masques ont beau remplir toutes les conditions de conformité, mais s’ils sont périmés, toutes ces mesures ne serviront à rien. Les masques FFP2 doivent être changés au bout de 8 h pour optimiser son efficacité. Mais d’après l’avis des professionnels, il est toujours mieux de s’en servir pendant 4 h maximum.  

Les matériaux de fabrication du masque

Les masques de catégorie FFP2 sont conçus majoritairement avec des matériaux spécifiques tels que le tissu et le polypropylène. La plupart des spécialistes confirment que le second est le mieux pour assurer un maximum de protection. Certains d’entre eux sont aussi lavables tout comme d’autres, jetables. Cependant, pour savoir lequel d’entre eux est conforme, il convient de tester.