La communication socioculturelle : une manière de prévenir des IST

communication

Pour prévenir les IST, sensibiliser les gens est un passage obligé. Ceci implique le choix d’une bonne méthode et d’une excellente stratégie. Pour un résultat fructueux, la communication socioculturelle s’avère une stratégie efficace.

Communication socioculturelle et prévention des IST

La communication socioculturelle est différente des stratégies de communication ordinaire. En effet, elle facilite la sensibilisation des gens afin qu’ils puissent se mettre en garde vis-à-vis des IST.

Un meilleur véhicule d’information

Comme son nom l’indique, la communication socioculturelle est une fusion de deux stratégies communicationnelles. L’un, la communication sociale et l’autre la communication culturelle. En somme, la communication socioculturelle est une tactique permettant de diriger et de coordonner des actions. Ceci pour atteindre un objectif particulier comme un projet de prévention des IST réussi.

En fait, la conception de ce type de stratégie communicationnelle est basée sur la liaison et le respect de plusieurs éléments. Notamment la mise en valeur de l’humanité en laissant les gens s’exprimer librement. Puis les communiquer des informations indispensables à la prévention de l’IST. Cette action est entreprise par une institution ou un organisme culturel.

Viser une cible spécifique

Une stratégie communicationnelle vise toujours une cible spécifique. Pour la prévention des IST par le biais de la communication socioculturelle, le public cible prioritaire sont les jeunes. Plus précisément les hommes âgés de 25 à 35 ans et les femmes âgées de 30 à 39 ans.

Effectivement, la plupart des personnes atteintes de la maladie se trouvent entre ces tranches d’âge. Ceci n’empêche pas que les autres citoyens ne soient pas concernés par la campagne de prévention. À ce propos, le site https://www.love-health-center.org/ est spécialisé dans le domaine de la santé sexuelle. Cependant, l’acte communicatif adopté par l’institution doit être parfaitement fiable et cohérent. C’est-à-dire, que la campagne de prévention doit être convainquant.

Outil communicationnel incontournable

Toutefois, la communication socioculturelle est un outil de communication incontournable pour une campagne de prévention des IST.

Efficace pour une sensibilisation

Réussir un projet de sensibilisation des gens à propos des maladies sexuellement transmissibles est souvent complexe. Car les individus à informer possèdent tous leurs propres caractéristiques, leurs visions et leurs valeurs. Bref, leurs propres personnalités. De ce fait, parler des sujets qui sont un peu intimidants voir même tabou nécessite un maximum de délicatesse.

Ceci implique également la prise en compte de quelques facteurs. Tel que la culture de la zone d’intervention. C’est pourquoi, une communication socioculturelle est une meilleure option, car elle simplifie la transmission des informations. Ceci en informant les gens à propos des risques liées aux maladies. Ensuite, parvenir à les convaincre en changeant leurs mauvaises attitudes. Puis en les incitant à adopter le bon comportement.

Action réussie pour prévenir les IST

L’IST se présente sous plusieurs formes et les données numériques relatives à propos de cette infection ne cessent d’augmenter. Raison pour laquelle, pour un projet de prévention efficace, il est conseillé d’opter pour une stratégie de communication socioculturelle.

Bien sûr, cette tactique offre un avant-goût d’une campagne réussie. Car, les objectifs fixés par voie de communication socioculturelle sont toujours atteints et mesurables. Ceci dit, les gens commencent par exemple à user des condoms pour des rapports sexuels. Cela constitue une preuve concrète d’un changement comportemental. Ainsi, il y aura aussi une forte diminution considérable au niveau des effectifs des individus atteints de la maladie.

Written by 

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *